Journal sous couvre-feu #2689512

Mar 8, 2021 | 6 commentaires

Dix heures.

Je pars en pétard de la maison pour le cheval. Je rejoins une amie, et pour une fois, quand elle me demande “ça va”, je réponds non ! Ben, ça fait du bien de vider son sac et d’être réellement écoutée et comprise. Merci C. ♥
Éclipse va beaucoup mieux : ses poils ont déjà bien repoussés. C’est que c’est efficace, ce mélange d’huiles essentielles qu’on lui a mis. Je suis fière de moi d’avoir gérer ça toute seule, sans véto, sans chimie !

Treize heures trente.

On part à la fac car mon Amoureux a repéré plein de violettes. Mission sirop et sucre violet. Nous remplirons deux boites, de quoi faire 1L de sirop et plein de sucre. Miam ! J’aime beaucoup ce genre de sorties toutes simples : prendre chacun son vélo, rouler au rythme de Petit Lutin, être dehors, dans la nature, cueillir des plantes comestibles, en prenant bien garde d’en laisser plein pour les insectes. Rentrer et partager un moment avec Petit Lutin pour préparer le sirop ensemble, ainsi que le sucre violet. Tout cela fait sens. Je trouve que ma vie manque de sens, et ça, ça a un sens pour moi. Cette simplicité de prendre le temps de cueillir sa propre nourriture. Et ça plaît aussi à mon Amoureux et à Petit Lutin. Du coup, ça me donne envie de suivre une formation sur les plantes sauvages. Tu en connais des biens ?

Encore un peu de lecture ?

6 Commentaires

  1. Oui, cueillir, faire pousser sa propre nourriture est vraiment quelque chose de profondément satisfaisant, il faut croire que c’est inscrit dans nos gènes ! Jette un coup d’oeil sur le blog de Nathalie sur les plantes sauvages : https://plantes-sauvages-comestibles.com/, c’est peut-être déjà un bon début ;-)
    Amicalement
    Valérie

    Réponse
    • Merci Valérie pour ce lien :)

  2. Bonjour clémentine, ici aussi cela fait sens c’est pour cela que je m’attèle à faire un potager tous les ans, même si la production n’est pas à la hauteur de mes espérances. Ce soir je n’avais plus de salade, mon maraicher était en vacances lors du marché hebdomadaire… du coup, je suis sortie après le couvre-feux pour ramasser de la doucette sauvage (Valerianella sp.) et on s’est régalé. J’ai suivi la formation du “chemin de la nature”, on n’y apprend plein de choses, de la cueillette, au séchage, en passant par les alcoolatures, hydrolats… J’avance à tous petits pas, mais c’est super intéressant! :)

    Réponse
    • Merci Mylène. Voilà un moment que cette formation me fait envie moi aussi !

    • Merci Clémence. C’est pas loin de chez nous en plus. Chouette !!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…