Journal sous couvre-feu #je-sais-plus

Fév 24, 2021 | 2 commentaires

Huit heures trente.

Je m’énerve. Petit Lutin me ment, et cette fois, il ne peut s’en tirer par ses entourloupettes habituelles où un doute peut subsister. Il a menti. Je le laisse à l’école en pleurs, dans les bras de sa maîtresse. Cette maîtresse tellement tellement bienveillante que je sais qu’elle saura l’écouter. Et je m’en veux d’avoir crié si fort.

Neuf heures.

Je ne sais plus à combien de jours on en est. Ca fait un an, tout ce bazar. Et j’en peux plus. Je me sens sombrer doucement. Mon corps me crie par tous les moyens qu’il trouve que ça ne va pas : acouphènes, douleurs récidivantes, tension dans la cage thoracique, problème de peau, disparitions passagères récurrentes de l’appétit… Et tout cela s’aggrave au fil du temps. Mon esprit aussi me fait défaut. Je ne trouve plus mes mots. Je me mets trop en colère, trop fort, trop souvent. Je n’ai plus envie de rien.

Les personnes âgées dépriment. Les étudiants dépriment. Les adolescents ne peuvent pas se construire correctement. Les bébés ne comprennent rien à ces visages masqués. Les enfants ne disent rien, mais leur comportement le crie, ils vont mal. Tout autour de moi, quand je demande “ça va ?”, la réponse est oui. Quand je gratte un peu, en fait non, ça va pas. Ca va pas du tout.

On se renferme tous sur nous même. L’Amoureux sur son canapé avec ses études et ses parties d’échec en ligne. Moi à cuisiner, à ne plus me déplacer au bureau, à tourner en rond à la maison avec une furieuse envie de sortir et aucun courage pour me mettre en mouvement. Petit Lutin dans sa chambre avec son Lego Mario à ne plus vouloir sortir même si lui aussi en ressent le besoin. Les amis à ne plus donner de nouvelles, à ne plus prendre le temps de se voir. On sombre, collectivement. On va mal, mais c’est pour notre bien…

Et toi, tu vas comment – en vrai ?

Quinze heures.

Je réussis à me motiver pour monter à cheval. Éclipse est pire que sale. Sous la boue, une méchante dermite. J’y retournerai demain, pour lui mettre un mélange d’huile végétale et essentielles et tant pis pour l’escalade. Ca avait super bien guéri Brownie l’année dernière. Je me sens tout de même coupable de ne pas avoir vu l’étendue du problème avant.

Encore un peu de lecture ?

2 Commentaires

  1. Aller bien… Qu’est ce que ça veut vraiment dire aujourd’hui ? Avoir la santé physique ? Mentale ? Combien de personnes me disent “je vais bien, je ne suis pas malade !”.

    C’est dur. Je me concentre sur les choses qui me permettent de me remotiver :
    – Voir que quand les amis dorment à la maison finalement on profite encore plus
    – Constater l’évolution (positive) de mon couple et tous ce qu’on partage
    – Savoir tout ce que j’apprends sur moi-même
    – Faire des projets (même s’il ne s’agit que de repeindre le salon ou de préparer mentalement mon futur jardin)
    – En tant que bénévole dans plusieurs associations, voir que les projets continuent même si la date est indéterminée
    – Profiter du soleil et de la venue des beaux jours
    – Donner : don du sang, don de cheveux, don de moelle osseuse, don d’objets… Ou juste un sourire ou un compliment des fois :)

    Malgré cela la patience est mise a rude épreuve… De quelle résilience sommes nous capables ?
    Courage. Agir à mon échelle et oublier parfois le monde qui m’entoure. Me rappeler tout ce qu’il existe de bon, de beau. Prendre conscience que ce que je fais, ce que je suis, ne dépend que de moi. Respirer. Et (m’)aimer.

    Réponse
    • Oh non, je m’excuse j’ai oublié de te répondre !
      Merci pour ton partage si positif :))

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…