École à la maison – avec le CNED

Oct 19, 2018 | 12 commentaires

Lorsque nous avons fait le choix de l’école à la maison, mon Amoureux souhaitait que nous prenions le CNED.

Cela le rassurait beaucoup de savoir que Petit Lutin pourrait sans problème retourner à l’école publique si besoin, avec les acquis associés à sa tranche d’âge. Nous avons donc fait le choix de prendre les cours du CNED, qui sont ceux de l’éducation nationale.

Les avantages

Nous avons un cadre, nous savons où nous en sommes, nous sommes certains que Petit Lutin apprend des choses, et sommes capables de les quantifier. Cela nous permettra aussi de pouvoir montrer lors de la visite de l’inspection académique ce que Petit Lutin a appris, et donc, je l’espère, de rendre ce moment moins stressant. Cela permettra aussi à Petit Lutin, s’il le souhaite ou que cela est nécessaire, d’aller dans une école publique tout en ayant les mêmes acquis que les autres enfants de son âge.

Un cahier de travail est fourni par mois, et chacun est découpé en semaine et demie-journée. C’est très facile donc de savoir la quantité de travail à fournir à chaque période l’année, quand et comment s’organiser pour boucler le programme dans les temps. Pour chaque activité, une indication de temps est donnée, ainsi que si besoin, des indications pour l’encadrant. Des vidéos et activités en ligne viennent compléter l’ensemble, ce que Petit Lutin adore ! C’est donc très bien structuré, assez ergonomique (mis à part parfois la recherche des vidéos en ligne). Les cahiers sont jolis, et bien pensés pour aider l’enfant à s’y retrouver.

Les inconvénients

Avec l’emploi du temps très chargé que nous avons, il ne nous reste presque pas de temps disponible pour du unschooling, ce qui était ma motivation première et principale de me lancer dans l’école à la maison. C’est donc pour moi extrêmement frustrant. Nous travaillons le CNED quatre ou cinq matins par semaine, puis les après-midi sont dédiées à des activités extérieures. L’emploi du temps est assez dense, puisqu’il y a des activités tous les jours. Ce ne sont pas forcément des activités encadrées, dans des clubs. Il n’en reste pas moins que Petit Lutin a finalement peu de temps de jeux libres à la maison, guère plus que lorsqu’il était à l’école, et que dans ces rares moments, il a juste envie de jouer. Nous sommes donc tous les deux frustrés de ne pouvoir réaliser autant que nous le souhaitions nos grands projets de unschooling.

Les méthodes, l’enseignement sont ceux de l’éducation nationale. Et même à la maison, ça reste de l’enseignement très basique, cadré. D’abord le français, puis les maths, puis… tout bien dans l’ordre. L’organisme ne s’en cache pas, et on sait où on va quand on s’inscrit. Cependant, nous n’avions pas été en lien avec les programmes et les méthodes de l’éducation nationale depuis la naissance de Petit Lutin car il a fait tout le reste de sa scolarité dans des établissements Montessori, et j’avoue que je trouve tout cela assez barbant. Je suis admirative du courage dont Petit Lutin fait preuve tous les matins pour faire son travail !

Les livres utilisés, les chansons, les artistes… tout cela est parfois vieillot ou amené de façon plutôt déconcertante ! Les chants à apprendre sont chantés de façon lyrique : je me demande encore comment fait Petit Lutin pour réussir à les chanter lui aussi. Les albums proposés pour le français ne sont parmi la littérature de jeunesse la plus engagée… Quant à l’éducation civique et morale, je fais mes propres commentaires dans certains cas car c’est carrément limite niveau bienveillance ! L’enseignement des langues étrangères est inefficace – comme on sait si bien le faire en France : ce sont des listes de mots à apprendre, par thématique. Les parties du corps, les émotions, les jours de la semaine… Petit Lutin apprend autant d’anglais en chantant nos chansons préférées du groupe Arcade Fire que par le biais des vidéos en ligne du CNED !

A tout cela, il faut ajouter un prix assez important, près de 800€, ce qui est un inconvénient non négligeable !

En conclusion, je dirai que le CNED n’est tout simplement rien d’autre que ce qu’il cherche à être :  une méthode efficace, complète pour qui souhaite apporter à ses enfants l’enseignement de l’école publique sans l’école publique. A chacun donc de voir si c’est cela dont il a envie ou non !

Je suis en réflexion sur ce que nous allons faire pour avoir plus de temps de unschooling, ce qui était le but de la démarche de l’école à la maison au départ, sans pour autant renoncer au CNED qui est si important aux yeux de mon Amoureux. L’équilibre n’est clairement pas encore trouvé, et j’espère que nous y arriverons très prochainement. Une fois que ce sera le cas, je t’en parlerai !

Et toi, tu as déjà pensé à l’école à la maison ? Tu es plutôt apprentissages libres ou suivi scrupuleux d’un programme ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !

Petits liens pour aller plus loin


Ce blog représente mon travail à plein temps. Votre soutien sur Tipeee m’est indispensable pour continuer ! Je vous remercie toutes pour votre soutient ♥

12 Commentaires

  1. Bonjour Clémentine, je comprends ta déception sur le manque de temps libre. C’était un des points noirs de l’année dernière, surtout du à un trop pleins d’activités. Cette année,nous avons fait le choix de ne faire que 2 activités : un sport et un atelier forest-school, offrant lui-même beaucoup de temps libre. Pour le travail formel, nous nous sommes limités au français et aux maths. Tout le reste est fait au fur et à mesure des envies et opportunités (expo, visite, …) Le rythme est bien mieux vécu par les enfants et les adultes.

    Réponse
    • Merci beaucoup Hélène pour ton retour :) J’imagine que c’est aussi le début qui nous donne envie d’en faire temps : envie de profiter de la liberté qu’offre l’école à la maison pour faire toutes les activités qui nous font envie ! Je pense que nous réfléchirons certainement en ce sens si nous continuons l’IEF l’année prochaine.

  2. Bonjour Clémentine,
    Mes deux grands pirates sont en 4ème cette année, et au CNED pour la 3ème année.
    Comme nous sommes en inscription libre, il n’y a pas d’obligation à suivre le planning. On s’en sert de trame pour garder un certain rythme, mais nous continuons largement le unschooling ;)
    C’est donc très bien vécu par tout le monde, et les contrôles pédagogiques obligatoires en IEF se sont tous bien passés !
    Bon courage à vous !!

    Réponse
    • Merci Christelle pour ton retour. J’imagine que plus grands, ils sont aussi plus à même de travailler seuls, et cela change beaucoup de choses :))

  3. Le cned est structurant et cela est difficilement complatible avec le unschooling. 😊 sauf si votre fils fait son travail en libre accès ? Chez nous c’est unschooling, ce qui est parfois déroutant et demande un grand lâché prise. Cela peut être un cheminement familial. ☺ bonne continuation .

    Réponse
    • Merci Élodie pour ce retour. Pour le CNED, non, nous nous sommes fixé de travailler le matin, mais il peut bien entendu y aller aussi en plus. Le reste, tout est évidemment en accès libre.

  4. Bonjour!
    Alors pour ma part on démarre l’aventure depuis juin dernier mais par contre mon ainé est beaucoup plus petit, il n’a fait que sa petite section (il vient d’avoir 4 ans). Pour nous c’est unschooling la plupart du temps, il a trois activités extérieures par semaine (tennis le samedi et natation le mercredi matin et gym ou peinture en alternance le mercredi soir). Sinon de temps en temps je lui propose des activités et on les réalise s’il en a envie (géographie, lecture, botanique, peinture, sortie en forêt, zoo…). Je m’inspire beaucoup des travaux de Céline Alvarez.
    Bonne continuation pour cette belle aventure!

    Réponse
    • C’est moins “stressant” côté apprentissage (mais pas côté accompagnement !) pour la maternelle : pas de contrôles, pas d’acquis que l’on pourrait louper… Merci pour ton partage :))

  5. Etes vous obligés de faire tout ce qui est proposé? (en dehors des maths et du français?) C’est peut être la clé pour se libérer du temps…

    Réponse
    • On est jamais obligé de rien… Mais c’est notre idée à la base. J’avoue que l’on fait souvent sauter le sport (Petit Lutin en fait bien assez comme cela !). D’autres choses pourraient peut-être être éliminées. A étudier !

  6. Bonjour, songeant fortement à m’y mettre j’aimerais savoir vers qui d’autre que le CNED se tourner. Avez vous des informations ?
    Merci d’avance :)

    Réponse
    • Non, nous n’avons rien testé d’autre, je n’ai donc pas d’informations à donner. Je te souhaite une bonne recherche :)

Laissez une réponse à Christelle Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Encore un peu de lecture ?

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Pendant ce temps sur Instagram…