Garde-robe éthique et écologique : astuces pour les enfants

Fév 14, 2017 | 4 commentaires

Si gérer une garde-robe minimaliste et éthique pour les adultes n’est déjà pas facile, pour les enfants, ça peut vite virer au casse-tête !

Ces Petits Lutins grandissent vite, leurs besoins et leurs préférences changent tout aussi vite. Si tu vis comme nous dans un département aux saisons bien marquées, ce sera d’autant plus difficile car il faudra prévoir les vêtements dans la bonne taille à la bonne saison. Acheter tous leurs vêtements neufs, dans des marques écolo et éthiques revient extrêmement cher, et n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Alors, on fait comment pour éviter de courir les boutiques fast-fashion ?

Voici mes astuces, utilisées pour Petit Lutin entre 0 et 6 ans pour lui constituer une garde-robe écologique, éthique au maximum, et très abordable.

garde-robe-enfant-ecolo-clementine-la-mandarine

1- La récupération avant tout

Nous récupérons de plusieurs enfants des vêtements : collègue de ma Maman, ami plus grand de Petit Lutin, son jeune Tonton qui n’a que 6 ans de plus… Ces vêtements ont souvent déjà fait deux enfants, voir plus. Nous trions ce que Petit Lutin portera ou non, et donnons le surplus dans une benne à vêtements, pour qu’ils soient revendus à tout petit prix ou transformés selon leur état. Une fois les vêtements trop petits, nous les donnons au petit fils d’une amie, pour qu’ils continuent à être portés ou valorisés.

De cette manière, Petit Lutin est presque entièrement vêtu gratuitement. Ce sont certes des vêtements fast-fashion pour la grande partie, et cela n’est pas parfait. L’idée qu’ils soient portés par au moins 3 enfants, souvent plus, et jusqu’à usure totale me console. Peut-être un jour pourrons-nous lui acheter des vêtements éthiques et écologiques à la place, tant que ce n’est pas dans notre budget, alors cette solution principale me convient. Nous ne lui achetons ainsi jamais de vêtements fast-fashion neufs, ce qui est un premier pas important pour nous.

vetements-enfant-ecolo-clementine-la-mandarine

2- Les achats écolo et éthiques d’occasion

L’avantage est que sur les grands sites de vente d’occasion, tu pourras trouver des pièces de marques écolo et éthiques pour bien moins cher. Nous avons complété bien des fois la garde-robe de Petit Lutin de cette manière. Cette méthode fonctionne bien lorsqu’il manque un ou deux vêtements bien précis dans la garde-robe. Il nous manque notamment souvent des pantalons, car les genoux sont troués, rapiécés, retroués… et finalement finissent en shorts.

Cherche par marque sur les sites de vente d’occasion, ou avec le mot clé “biologique + le type de vêtement” puis trie selon les marques que tu trouves. Le choix est bien plus restreint que dans les marques fast-fashion, mais avec de la persévérance, tu trouveras ce dont tu as besoin. Tu peux penser au Bon Coin, à Ebay et à Percentil par exemple.

3- Les achats d’occasion

Mélélélé, la Mamie de Petit Lutin aime lui offrir des vêtements. Comme elle connaît notre positionnement au niveau écologie, elle fait l’effort d’acheter d’occasion. C’est certes des marques fast-fashion qu’elle trouve dans le magasin d’occasion où elle va, mais nous avons fait le choix de lui laisser ce plaisir, puisque de son côté elle fait l’effort de l’achat d’occasion. Nous nous sommes aussi mis d’accord pour qu’elle n’achète que si Petit Lutin a besoin de quelque chose, ce qui est aussi pour elle un effort. Tout est dans le compromis des deux parties !

Si dans ton entourage tu as des personnes qui aiment offrir des vêtements à tes Lutins, tiens à jour une liste de pièces dont tes Lutins ont besoin. Donne leur la liste et indique leur ta préférence pour l’achat d’occasion. C’est aussi semer une graine verte que de leur faire découvrir une nouvelle façon de consommer.

idee-cadeau-vetement-ecolo-enfant-clementine-la-mandarine

4- Pour compléter, la location

Petit Lutin aime la couleur : le vert pomme avant tout, et puis le orange, le jaune, le rouge… Il aime aussi les motifs bariolés, les rayures, les pois, les têtes de pirates, les chiens… En récupérant ses vêtements de marques fast-fashion, il possède surtout des vêtements marron, gris et bleu. C’est tout triste et ça le frustre pas mal ! Tale me est la réponse zéro déchet à ce dilemme : des vêtements colorées, originaux, éthiques et écologiques, qui changent souvent, au grès des goûts, des saisons et de sa taille.

Et toi, comment fais-tu pour gérer la garde-robe de tes Petits Lutins de façon écologique ? Arrives-tu à être totalement éthique dans tes achats ? S’il te plaît, partage ton expérience en commentaires.

Petits liens qui vont bien pour aller plus loin :
programme-ecolo-particulier-quotidien-clementine-la-mandarine minimalisme-pour-se-simplifier-la-vie-clementine-la-mandarine challenge-vetement-ecolo-bio-clementine-la-mandarine

——————————–

Cet article fait partie du Challenge écologique et créatif de Janvier-Février 2017 : Garde-robe écologique, éthique et minimaliste. Pour ne rien louper des challenges, je t’invite à t’inscrire en haut à droite. Tu recevras en cadeau un mini-challenge écolo de 7 jours.

Tu aimes ce contenu, il t’apprend des choses, t’aide à avancer vers une vie plus écologique, sereine, bienveillante ? Soutiens moi sur Tipeee !

4 Commentaires

  1. La garde robe des enfants, mais quel casse-tête !
    Ici, ma deuxième récupère les affaires de sa grande soeur. Nous n’achetons que ce qui manquerait, c’est à dire vraiment pas grand chose (elle vient de changer de taille et avait besoin de deux pantalons). Pour ma grande, c’est un peu plus complexe, et je me rabats sur le neuf en général… Je n’ai pas encore trouvé de magasin de vêtements d’occasion dans le coin, il va falloir que je cherche. Sinon, j’ai pour projet un peu fou de leur coudre leurs vêtements. Au final, il y a peu de besoins quand on a une garde robe assez minimaliste, pas besoin de 15 t-shirts et 10 pantalons. J’adorerai faire ça, à voir. Mais là aussi, hors de question d’acheter du tissu neuf produit dans de mauvaises conditions !
    En tout cas, merci pour tous ces articles sur les vêtements, ils me sont d’une aide précieuse ! =)

    Réponse
    • Merci pour ton retour ☺ Pour la couture des vêtements des enfants, lorsqu’ils sont encore assez jeunes, il y a plein de chouettes choses à faire à partir de vêtements d’adultes. J’ai cousu un gilet sans manches à Petit Lutin à partir d’un gilet trop petit (il datait de mes 16 ans !!) à moi. C’est assez fun à réaliser, et puis c’est rigolo de le voir porter ce tissu !

  2. Avec mes 3 gars j’ai beaucoup récupéré et beaucoup acheté en vide grenier.
    Je tiens une liste précise de ce qu’il y a dans les armoires, et une liste de dont ils ont besoin comme ca j’anticipe les achats.
    Après ça ne fonctionne pas tout le temps et il faut se méfier (les fermetures éclairs des blousons qui ont fait plusieurs enfants ont tendance à lacher et on se retrouve à devoir racheter un manteau en catastrophe!)
    Ce n’est pas parfait et parfois j’achète neuf dans des boutiques classiques de prêt à porter car je sais que ca va servir pendant longtemps. (plusieurs enfants)
    J’ai quelques soucis avec les pantalons, impossible d’en trouver en vide grenier et pour cause: les genoux sont tout usés!
    Je fabrique des patchs que je couds patiemment sur les genoux troués et j’attends l’été avec impatience (même si ça me coute cher en pansements ;-) ca prolonge un peu la vie des pantalons!

    J’aime coudre et je couds un peu pour eux, même si plus ils grandissent moins c’est évident…

    Je trouve le concept tale me intéressant mais super cher! (pour mes 3 gars 3 vêtements à 19€ par mois ça fait 57€ soit 684€ par an! je suis à des années lumières de ce prix là surtout pour 3 vêtemements par enfant…

    Réponse
    • Ah oui… les pantalons ! C’est vrai qu’ils sont rapidement usés aux genoux. J’avoue que je n’ai pas encore fait de patch : impossible à coudre en machine, la jambe est trop étroite, et à la main, c’est sacrément long ! Comme toi, je coupe pour faire des shorts.
      Pour Tale Me, oui, c’est vrai que pour s’habiller entièrement par ce biais, cela revient très cher. Je le vois plus comme un plaisir, pour avoir de jolis vêtements qui complètent ceux que l’on récupèrent.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca t’a plu ? Continue ton cheminement écolo !

Tu recevras un mail par semaine, avec des astuces écolo, les récap des challenges écolo… Promis, je garde ces infos juste pour moi. Et pas plus d’un mail par semaine.

Et pour fêter ton arrivée, un mini-challenge d’une semaine pour faire tes premiers pas vers une diminution de tes déchets avec 7 astuces faciles et efficaces.

Encore un peu de lecture ?

Pendant ce temps sur Instagram…