Mon p’tit poney…

C’est ainsi que j’appelle ma jument. Appeler son cheval “poney” est je crois, un comportement typique de la fille totalement dingue de son équidé. Un peu comme une maman appelle sa fille ado ma puce. Une sorte de gagatisation.

10 idées simples pour un monde plus beau

J’aime ma jument. Lorsque je ne vais pas la voir pendant trop longtemps, je me sens coupable. Lorsqu’il neige, je me demande si elle a froid. Lorsque c’est la canicule, je me demande si elle trop chaud.

Quand elle passe l’hiver au pré, je me demande si elle n’aimerait pas mieux être au chaud, dans un box. Lorsqu’elle est au box, je me demande si elle ne préfèrerait pas être dans son pré, avec de l’espace.

specisme-et-cheval-clementine-la-mandarine

Quand je pars en balade avec elle, je me demande si elle les apprécie, si elle est heureuse de sortir ou si ça l’ennuie de travailler. Quand elle reste au pré, je me demande si elle s’ennuie ou si elle aime brouter avec ses amis de pré.

specisme-et-equitation-clementine-la-mandarine

Je me pose encore plus de question depuis que je me renseigne sur le veganisme. Est-ce que je l’exploite ? A quel point ? Pour mon plaisir, pour son affection ?

questionnement-au-sujet-du-specisme-et-des-chevaux-clementine-la-mandarine

Comment faire pour qu’elle soit heureuse ? Pour ne pas faire preuve de spécisme à son égard ?

Est-ce que je ne me pose pas trop de questions ?

mon-cheval-est-il-heureux-clementine-la-mandarine

Et toi, as-tu aussi ce genre d’interrogations face à ton comportement envers tes animaux familiers ? S’il te plaît, partage ton avis en commentaires !